People, À savoir, Culture

22ème Festival Gnaoua & Musiques du Monde : l'invitation au voyage

Par: Alice JOUNDI  

MUSIQUE Du 20 au 23 juin 2019, le Festival Gnaoua et Musiques du monde célèbre pour la 22ème fois le métissage artistique emblématique d'Essaouira et du Maroc, autour de l'âme d'une tradition séculaire. Maâlems Gnaoua et artistes internationaux seront réunis pour une invitation au voyage en musiques, en chants, en mots et hommages au fil de plus de 20 concerts, rencontres, forum et "lilas" traditionnelles...

Le rendez-vous est donné du 20 au 23 juin pour "un festival pas comme les autres". C'est ainsi que l'excellence marocaine sera convoquée le mois prochain, comme l'indique et le rappelle Mme Neila Tazi Abdi dans l'édito du dossier de presse de la 22ème édition, alors qu'en décembre prochain le Comité intergouvernemental de l’UNESCO statuera sur la demande présentée par le Maroc d’inscrire l’art des Gnaoua à la liste du patrimoine oral et immatériel de l’humanité. 

Le Festival a révélé la richesse d’une culture populaire et réaffirmé notre ancrage africain à travers une culture aux profondes racines subsahariennes. Le Festival a révélé un nouveau visage de la jeunesse marocaine, une jeunesse libre, créative, volontaire, assoiffée d’art et d’universalité. Cette jeunesse qui continue, année après année, à témoigner tout son attachement à ce rendez-vous culturel unique. Le Festival a révélé l’impact de l’art dans un projet de développement économique et social, et a permis l’émergence d’une destination : Essaouira, devenue un label mondial."

Quand Essaouira démontre à nouveau l'universalité de la musique.

Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde confirmera cette année encore son ambition d'exprimer tous les tons et toutes le sonorités d'un langage musical universel : jazz, flamenco, reggae, cubain, touareg, parmi lesquels la tagnaouite, ou l'art des Maâlems Gnaoua, dialoguera lors de concerts et fusions tant attendues.

Sur le carnet de vol de ce grand voyage, les escales se feront cubaine avec Osain des Monte, touareg avec Tinariwen, flamenca avec Maria del Mar Moreno et Jorge Pardo, ou encore Amazighe avec Imdiazen, contemporaine avec l’artiste congolais Baloji, ou la chanteuse britannique d’origine tamoule Susheela RamanLes maâlems Gnaoua endosseront leur rôle de maîtres de cérémonie, lors de lilas dignes de la plus pure tradition ou pour des projets musicaux plus novateurs... 

Ce sont près de 20 concerts qui donneront l’occasion, une fois de plus, à cette musique de montrer toute la palette de talents qu’elle offre.

Ces différents voyages ne sauraient s’épanouir sans l’énergie et la touche de la jeunesse. Créatrice, innovante mais aussi porteuse de flambeau, la jeunesse est chère au cœur du Festival et elle sera dignement représentée : le talentueux jeune maâlem Houssam Gania, l’étoile montante de la world africaine Moh! Koyaté, les fougueux Betweenatna... Le plaisir de la découverte est assuré !

Pour la mémoire, un hommage, une dernière balade sera proposée dans l’univers de la grande figure de jazz, Feu Randy Weston, éternel amoureux des Gnaoua et incarnation vivante de l’universalité musicale à travers les styles.

Les concerts auront lieu sur 6 scènes différentes : Place Moulay Hassan, la Scène de la Plage, Dar Souiri, Borj Bab Marrakech, Dar Loubane et la Zaouia des Issaoua.

Et enfin pour l’espoir, le Forum des droits de l’Homme s’ouvre cette année aux idées et aux alternatives que projettent pour un monde meilleur des femmes et des hommes venus de tous horizons, réunis autour d'une problématique majeure de notre temps : " La force de la culture contre la culture de la violence ".


Rendez-vous sur www.festival-gnaoua.net pour accéder aux détails de la 22ème édition.