Communiqué

Conférence de Youssef Wahboun

RENCONTRE Dans le cadre de l'exposition collective Chouf La Mer Etrange, l'Alliance Franco-Marocaine vous invite à la conférence de Youssef Wahboun. Rhétorique de l'échec: Symbolique de la barque et esthétique du naufrage dans les installations d'Hamed Hajoubi et les peintres Mahi Binebine. Vendredi 31 mai, 19h à l'AFME.

Youssef Wahboun a soutenu deux thèses universitaires à mi-chemin entre l'histoire de l'art et l'esthétique comparée, disciplines qu'il enseigne à l'Université Mohamed V-Agdal à Rabat. Il est l'auteur de plusieurs écrits sur la peinture et la littérature marocaines et occidentales, parus au Maroc et à l'étranger. Artiste peintre et collaborateur au magasine Diptyk, il a publié aussi un recueil de poèmes, Etreintes creuses (l'Harmattan, 2001) et un recueil de nouvelles, Il faut assassiner la peinture (Aïni Bennaï, 2004)? Son premier roman paraîtra prochainement au Maroc au cours de l'année 2013.

Dans les pays du nord comme dans ceux du sud, la vie de la jeunesse africaine est « un vaste hôpital où chaque malade est possédé du désir de changer de lit » (Baudelaire). Le voyage clandestin vers l’Europe est une issue suicidaire au calvaire existentiel. Au Maroc, cette aventure qui finit le plus souvent dans les ténèbres de la mort a impulsé un nombre considérable d’œuvres littéraires comme elle est à l’origine de nouvelles formes de création plastique. Auteur de Cannibales, un roman sur le même sujet, Binebine compose des tableaux qui, en retraçant les étapes du voyage fatal, se donnent à lire comme une variation sur le désespoir. Quant à Hajoubi, il se sert de procédés ludiques pour traiter un sujet aussi grave, en dressant des installations où la barque fonctionne comme une représentation symbolique de l’échec et de la mort collective.