Lieu, À savoir

En attendant une visite royale, Essaouira se refait une beauté

Par: Alice JOUNDI  

CHANTIERS Bien plus qu’une promesse, la visite prochaine du Roi Mohammed VI à Essaouira a été annoncée aux autorités locales. Un déplacement qui viendra, comme il se doit, à point nommé pour inaugurer de nombreuses infrastructures. Sa majesté devrait à cette occasion apprécier l’étendue des travaux de mise à niveau et d’embellissement actuellement en cours dans la cité des alizés.

Si c’est bien pour la ville et les souiris que les grands travaux sont en cours, la visite royale d’Essaouira -dans les mois à venir- précipite certainement quelques actions... Mais, nous rassure-t-on, les projets prendront le temps nécessaire à leur achèvement dans les meilleures conditions de durabilité. Un objectif de qualité que défend par ailleurs Tarik Ottmani, élu au conseil municipal qui nous a reçus en entretien à ce sujet.

 
L’événement tant attendu par les souiris fera date, la visite du roi vient à point nommé pour clôturer une grande partie des chantiers de mise à niveau d’Essaouira engagés depuis plusieurs mois par la commune, la province ainsi que les ministères de la Culture et des Habbous notamment.
 
Parmi les chantiers déjà lancés, l’embellissement de la médina s’accélère.

Il s’agit là de rénover diverses façades et maisons menaçant ruine dans l'ancienne médina dans le cadre d’un projet entrepris en partie par le Ministère des Habbous - propriétaire de nombreux biens dans l’ancienne ville. Celui-ci a d’ailleurs mis sur la table une enveloppe considérable de 280 millions de dirhams au profit de plusieurs chantiers de rénovation en médina (dont toutes les mosquées et zaouïas, ainsi que certaines places), de la place Bab Marrakech et d’un grand complexe à Sidi Magdoul (incluant deux établissements scolaires, une clinique et des habitations). Depuis la fin des années 70, le ministère des Habbous n’avait pas réinvesti à Essaouira, aujourd’hui le budget conséquent est attribué et les travaux vont aller bon train !
 
 
Dans la médina, un projet gouvernemental concomitant de réhabilitation parachèvera la rénovation des bâtiments anciens. De plus, à la demande de la commune, les pavements de la ville seront également rénovés. 
 
Jardin des remparts : le paysage se dessine peu à peu
 
En parallèle, les abords de la ville fortifiée sont peu à peu réaménagés (comme présenté précédemment dans nos pages), et les plans et projections de Bab Sbaâ et du square Orson Welles promettent d’être remarquables (Cf. ci-dessous).
 
 
Si les échéances se bousculent certainement à l’approche d’une visite royale, la perspective n’en demeure pas moins durable et pleine de promesses pour les habitants et visiteurs d’Essaouira.