Tourisme et voyage, People, Culture

Essaouira : la ville des peintres

Par: Alice JOUNDI  

PEINTURE Natifs ou résidents, d'hier ou d'aujourd'hui, les peintres d'Essaouira portent l'empreinte de cette ville-presqu'île, inspirés qu'ils sont par sa terre et les souffles marins. Dérivant au fils des rencontres, amarrés à des trajectoires parfois si différentes, tous partagent une soif de liberté et une créativité vitale qu'ils nous transmettent. Portraits en plusieurs teintes.

Terre des artistes, le Maroc porte en lui les lumières que recherchent sans-cesse les peintres, assoiffés de couleurs et de contrastes, de lignes quasi invisibles et des nuances bleutées, grises, poudrées parfois qui auréolent ici aussi la cité des vents. 

Eugène Delacroix, dont la mission au Maroc en 1832 fut pour lui un éblouissement, écrivait à ce propos : "c'est un lieu fait pour les peintres... le beau y abonde... le beau court les rues... je suis étourdi de tout ce que j'ai vu... je suis dans ce moment comme un homme qui rêve."

L'école d'Essaouira

A Essaouira, les arts traditionnels se mêlèrent au fil des ans à la peinture contemporaine pour donner vie à un art mi-naïf, mi-impressionniste, abstrait sans vraiment l'être, donnant à voir toutes les couleurs de la vie, même les moins visibles. Vivre à Essaouira sans voir ses peintures, c'est être aveugle à l'explosion créative qui l'anime et s'épanche dans ses rues.

Si le danois, Frederic Damgaard, (collectionneur, amateur et historien d'art), vint s'installer et fonder la première galerie d'art d'Essaouira en 1988, c'est tombé en admiration pour les peintres de la ville et de la région, dont la spontanéité et l'approche intuitive de l'art restèrent si belle à ses yeux. A sa façon de reconnaître leurs talents, il parvint même à définir ce qu'on appelle désormais "l'école d'Essaouira" dont les artistes contemporains les plus emblématiques, Mohamed Tabal (photo ci-dessous), Saïd Ouarzaz (en exposition permanente au Réal Mogador actuellement), Houssein Miloudi et Mohamed Zouzaf, furent (entre autres) mis à l'honneur par l'Institut du Monde Arabe l'hiver 2015 et durant la biennale d'Art Marrakech- Essaouira en 2016, ou par le Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden (MACAAL) à Marrakech l'automne 2018... 


D'autres artistes d'ici...


Depuis, le nombre de galeries d'art a considérablement crû, les peintres d'ici ou d'ailleurs ont posés leurs chevalets dans la médina, et l'aura d'Essaouira "l'artistique" n'aura fait que grandir. Un doux mélange d'influences et de styles s'affiche, révélant les talents inconnus, les reconnus, les surdoués, les travailleurs, les plus inventifs... Nous avons rencontrés certains d'entre eux, femmes et hommes plus ou moins anonymes, âmes libres toujours, mais résolument attachées à leur île singulière, leur Mogador ocre et dorée, blanche ou bleutée, devenue maitresse de leurs influences. On vous invite dans ce dossier à relire ces portraits de Mohammed TifardineMarine FaureBadr El Bouchti, Didier SpindlerAhmed Adallouch, Monique FavièreBelaïh BelhaouiHervé M. Sevat et Mostafa Ben Malek.