À savoir, Culture

Essaouira se souvient de ses années 80...

Par: Alice JOUNDI  

EXPOSITION L'Institut Français d'Essaouira fait sa rentrée avec un "come back" en ressuscitant la mémoire d'un mur disparu, toile de fond multicolore de sa plage dans les années 80. Souvenirs, souvenirs à découvrir à partir du 7 septembre.

La Maison de la Photographie de Marrakech et l'Institut Français d'Essaouira présentent : "Mémoire d'un mur, mémoire d'une plage", une exposition de photographies d'Alberto Rainolter.

Venu au Maroc en 1980 il découvrit Essaouira et, la même année, les gnaoua de Marrakech. Ce fut pour lui le début d'une passion, constituant depuis 35 ans une véritable "mémoire musicale et photographique".

Ses clichés d'Essaouira nous rappellent l'expression libre et multicolore qui habillait le mur de sa plage ; autant de témoignages et prémices des mouvances artistiques qui n'ont eu de cesse de traverser et habiller la cité des alizés.

Oeuvres improvisées et graphiques, les graffiti du mur disparu parlent aussi de liberté d'expression et d'une époque associée.