Tourisme et voyage, Culture

Hilloula de Rabbi Haïm Pinto : moussem juif à Essaouira

Par: Alice JOUNDI  

PELERINAGE Chaque année, au début du mois de septembre, ils sont jusqu'à deux mille pèlerins juifs venus du monde entier à se réunir à Essaouira, en hommage à un de leurs saints : Rabbi Haïm Pinto. L'occasion de rappeler le lien fort qui unit Essaouira et les descendants de sa communauté juive. Une filiation à l'origine d'un héritage culturel fondateur et pérenne, et un événement annuel organisé en coordination avec les institutions locales.

Enfants et petits-enfants du Maroc, tous issus de la communauté juive d'Essaouira, se réuniront pour prier et célébrer un de leurs saints : le rabbin Haïm Pinto. Décédé il y a de cela plus de 150 ans, Rabbi Haim Pinto (1748–1845) fut un homme charismatique, un personnage essentiel de l'histoire juive d'Essaouira, à l'origine notamment de la construction d'une des deux seules synagogues de la ville encore existantes aujourd'hui : la Synagogue Haïm Pinto. Rabbi Haïm Pinto exerça la charge de chef du Tribunal Rabbinique de Mogador et des environs pendant plus de 70 ans. Il quitta se monde le 28 septembre 1845 à l’âge de 96 ans.

" Le jour de son décès, il promit à ses disciples que ceux qui évoqueraient son nom le jour de sa Hilloula, verraient leurs prières exaucées." www.hevratpinto.org

Ainsi, chaque année, et quatre jours durant, des juifs venus parfois de très loin se recueillent et prient ensemble à Essaouira afin de lui rendre hommage. Ils se rendent notamment sur le Mausolée du Saint en plein coeur du cimetière juif d'Essaouira.

Par leur présence, les pèlerins témoignent et rappellent également leur attachement au royaume du Maroc, à la famille royale ainsi qu'à la Cité des Alizés. 
La ville et l'ensemble des autorités locales ont pris les dispositions nécessaires afin que l'événement se déroule dans les meilleurs dispositions pour les pélerins. L'aéroport en particulier met en oeuvre un dispositif d'accueil particulier en coordination avec les organisateurs de l'événement. Une hospitalité d'Essaouira à l'égard de ces pélerins, en mémoire à ceux de leur communauté qui la firent vivre et prospérer par le passé.

Cette année, la Hilloula aura lieu du jeudi 30 août au dimanche 2 septembre à Essaouira.

La ville aux 32 synagogues

Le mellah (quartier juif), au nord de l'ancienne médina, était initialement réservé aux familles juives, nombreuses, actives et impliquées de tous temps dans la vie de la cité. Au 19ème siècle, la communauté juive d'Essaouira dépassait largement en nombre celle des musulmans, au point que près de 32 synagogues existaient alors, pour seulement sept mosquées.

Outre le legs d'un patrimoine culturel, de l'amour et de la promotion des arts, de savoir-faire artisanaux (dont la bijouterie ou la sellerie dans lesquels ils excellaient), les juifs d'Essaouira laissèrent derrière eux aussi une grande absence à tous ceux qui connurent cette heureuse cohabitation. Ils quittèrent peu à peu le mellah d'Essaouira ainsi que le Maroc dans les années qui suivirent la création de l'état d'Israël. Les familles et leurs descendants n'en restèrent pas moins très attachés à leurs racines marocaines, en témoignent les nombreux pèlerinages (hilloulas) qui se déroulent chaque année jusque sur les tombeaux des saints d'Essaouira, mais aussi de Safi, de Fès ou de Taroudant, réunissant à chaque occasion plusieurs milliers de fidèles.

Une nouvelle fois cette année, la ville les accueille, chez eux, pour quatre jours de réunion et de prières...