Tourisme et voyage, À savoir

J'ai testé : les vols Transavia Essaouira - Paris

Par: Alice JOUNDI  

VOYAGE VOYAGE Pour la 3ème fois à bord d'un avion de la compagnie aérienne Transavia reliant Paris à Essaouira, me vient l'envie de rendre publique un "rating", certes personnel mais que j'imagine aussi largement partagé, d'une prestation aérienne de haut vol. Note finale : 17,5 /20. A ne pas prendre à la légère...

Ponctualité : 5 / 5

Enregistrement et décollage en temps et en heure, Transavia ne plaisante pas avec les minutes. Lors du dernier vol atterri avec une avance de plus de 20 minutes, j'ai dû me rendre à l'évidence : la low cost d'Air France-KLM assure le timing. Une assurance qui en vaut bien d'autres, surtout pour les escales express le temps d'un week-end prolongé durant lequel on ne saurait souffrir du moindre retard à l'arrivée. 

Confort et ventes à bord : 3,5 / 5

Outre le petit bémol pour le shewing-gum laissé au revers de ma tablette par un précédent passager (mais on doit se résoudre à ne pas pouvoir éduquer l'humanité toute entière), il faut admettre que les avions Transavia sont extrêmement bien entretenus et d'une propreté quasi irréprochable. Inutile d'épousseter sa place avant de s'installer ce qui ne manque pas de valeur à mes yeux (de maniaque invétérée).
Il est arrivé aussi qu'à l'heure de la pause déjeuner les plus affamés des derniers rangs aient essuyé une petite déception quand est venu le moment d'une rupture du stock de sandwichs baguette, contraints, à leur corps défendant, de se rabattre sur "un snack sucré ou salé de leur choix". Un moindre mal, me direz-vous...

Rapport qualité-prix : 4 /  5

Allant de 40 € à 290 € pour un aller simple Paris-Essaouira, les tarifs des vols Transavia font l'objet de fluctuations dont seules les compagnies aériennes ont le secret. Cependant, la compagnie offre bien souvent le meilleur compromis pour un vol direct depuis Paris, et peut réserver de belles surprises. Comme ce départ en fin de semaine pour la modique somme de 50 € (sans bagage en soute), rendant enfin probable mon escapade, y compris pour mon compte en banque. 

Les petites attentions du personnel de bord : 5 / 5

A se demander si ce n'est pas inscrit dans les plans de formation internes de Transavia, mais la gentillesse du personnel frôle parfois la dévotion. Rendant ses titres de noblesse à un service et une écoute dont on finit parfois par oublier le niveau d'exigence, j'ai pu voir :
- un steward qui vous offre le café pour se faire pardonner de vous avoir conseillé un sandwich au saumon alors qu'on aurait finalement préféré un "comme la dame à côté" ;
- une hôtesse qui propose une boisson ou un sandwich gratuit à une personne âgée voyageant seule, histoire de diluer une angoisse visiblement paralysante ;
- une partie de l'équipage qui sillonne les couloirs de l'aéroport à la recherche d'une voyageuse étourdie ayant oublié son sac dans l'avion. "Madame ? Madame ?... Ah non ce n'est pas vous qui étiez au 3ème rang...".

Ils sont bien quand même chez Transavia ! 

Petite mention bien enfin pour les tenues vestimentaires du cabine crew. Les tailleurs plutôt décontractés (qui demeurent des uniformes admettons-le), un tantinet chics et vitaminés (codes couleurs obligent), ont fait l'objet du plus grand soin. Un ultime effort d'élégance n'est pas sans nous ravir.

Transavia ou pas, tous les chemins mènent pas à Essaouira alors : bon voyage !

Texte Alice Joundi
Photo DR