Tourisme et voyage, Lieu

La " Joutia " : paradis des chineurs à Essaouira

Par: Alice JOUNDI  

SHOPPING Qui n’a jamais pris plaisir à réhabiliter une vieillerie en objet pratique ou décoratif ? Véritable passe-temps pour certains, utile et économique pour d’autres, la brocante a aussi ses lieux de prédilection à Essaouira. Dans la foule en quête de bonnes affaires, entre la plage nord et les entrepôts, on adore le fameux "souk des ferrailles", la "joutia" du dimanche à Essaouira.

Immense bric-à-brac du quartier industriel, où s’entreposent depuis des années de vieilles caisses, des coffres, des armoires, tables, vélos, meubles en tous genres, ustensiles de vaisselle, tapis, vêtements ou objets décoration, la joutia offre à qui veut un spectacle unique, et aux autres l’occasion de faire de vraies trouvailles.
Situé au nord de la villle, cet immense marché, équivalent des "puces" que l’on trouve ailleurs, en France, fait le bonheur des chineurs et des as de la récup’. "Joutia" est aussi le terme désignant le marché traditionnel aux enchères des objets de seconde main, qui se tient par ailleurs chaque jour dans la médina, (placette située à côté de la place au grains, face au souk des épices). Même nom, même principe : rien n’est neuf, tout est usagé, marchandé, réutilisable, revendu au plus offrant, franchement utile voire simplement inspirant. C'est ainsi que les objets s'offrent une seconde ou énième vie, qui commence bien souvent à Essaouira par une balade matinale un dimanche matin. Vendeurs attitrés, stands, charrettes et même des artistes installés à l'année dans des baraquements surréalistes : tous exposent leurs trouvailles et créations sur la terre battue ou quelques nattes.

Quoi de plus moderne que l'ancien ?

Laissé "dans son jus", comme on dit dans le jargon, un vieil objet obtient le charme suranné inimitable, une patine naturelle que le temps et les antécédents d'usage ont su lui donner.
La tendance est d'ailleurs à ce titre de mélanger l’ancien et le neuf, ce à quoi les décorateurs jouent volontiers, associant le style moderne et épuré des architectures contemporaines aux mobiliers d'antan.
On retrouve une démarche semblable dans de nombreuses maisons d'hôtes ou riads de la région d'Essaouira dont les propriétaires n'hésitent pas à agrémenter les pièces de mobilier ancien, témoin des arts traditionnels, usages et conforts d'antan. Encore faut-il avoir un peu de flair et d'inspiration pour dégoter les bons objets, et un but bien précis lors de votre escapade à la joutia. La foule et la multitude d'objets pouvant parfois devenir décourageantes. Pour cela, une virée matinale (disons avant 10h30 du matin) est recommandée. Enfin, si vous ne disposez pas de voiture, sachez que des charrettes à porteur sont aussi là pour assurer la livraison dans toute la ville, un véritable service après-vente de vos achats au souk.

Certains peintres et plasticiens d'Essaouira pratiquent aussi la récupération de planches, fenêtres, portes et autres, pour les détourner de leur usage pratique et leur offrir une dimension purement artistique. Plus que leur matière première, ils trouvent à la "joutia", comme beaucoup, une véritable forme d'inspiration.

A lire dans nos pages pour les amateurs du "vintage" sous toutes ses formes :
Essaouira, le plein d'idées vintage

Texte et photo Alice Joundi