À savoir, Culture

La plus grande fresque d'Afrique du Nord à Essaouira

Par: Alice JOUNDI  

ART URBAIN Le travail en cours place Moulay Hassan est en passe de révéler une oeuvre gigantesque réalisée par l'artiste Giacomo Bufarini, alias RUN. Du "street art" visible depuis les airs qui habillera la grande place à l'occasion de la 6ème Biennale d'Art contemporain de Marrakech. Un événement qui cette année s'exporte aussi à Essaouira.

Nous vous l'annoncions ce début d'année, un des événements majeurs en 2016 à Essaouira est l'émanation locale de la Biennale de Marrakech 2016 ("MB 2016" pour les intimes). Véritable plateforme artistique internationale qui, du 24 février au 8 mai 2016, animera la ville ocre et sa région, mais aussi pour la première fois : la ville d'Essaouira.

Premier temps fort local de cette mise en ébullition de l'art contemporain : la venue de l'artiste Giacomo Bufarini RUN qui déroule actuellement sur la Place Moulay Hassan un gigantesque tapis coloré. Aidés d'élèves de l'école d'art d'Essaouira, Giacomo Bufarini réalise pour l'occasion une fresque monumentale. Une oeuvre hors normes dont il a le secret qui sera achevée et visible depuis les airs le 3 février 2016.

Elle constituera alors une des plus grandes oeuvres d'art au monde et la plus grand fresque d'Afrique du Nord. 

 

Giacomo Bufarini, alias "RUN"

Artiste italien, partisan de la renaissance du "muralisme", une des formes de l'art urbain, RUN vit actuellement à Londres mais il a cependant beaucoup voyagé. En Asie, en Afrique et en Europe, il exprima son style très reconnaissable par ses couleurs vives et ses visages, parfois entremêlés, dont les dimensions se comptent toujours par dizaine de m2.
Ses personnages, pour être énigmatiques racontent pourtant à chacun leur message, interprétables à l'envie et truffés de symboles.

 

A Essaouira : une rencontre...

Cette fois-ci l'artiste a choisi de représenter deux personnes qui se font face et se regardent de part et d'autre d'une rivière (cf. miniature ci-contre), et s'adressent selon nous un message. Mais lequel ?

Dans une ville telle que la nôtre le choix artistique de RUN met en image une scène qu'on interprète volontiers comme une rencontre entre les peuples, les cultures et les civilisations. Bref, un désir de paix.

Une réalisation à suivre encore ces jours-ci, et une oeuvre à faire parler pendant les mois à venir... 

Texte et photos Alice Joundi