Tourisme et voyage, À savoir, Culture

Le 18ème Printemps des Alizés sous le signe de la passion

Par: Alice JOUNDI  

MUSIQUES CLASSIQUES Du 26 au 29 avril 2018, le Printemps des Alizés renouvelle l'invitation faite aux mélomanes et amateurs de grandes musiques pour trois journées de festival réunissant les ensembles des plus intimistes et inventifs au Grand Orchestre Philharmonique du Maroc. Musique de chambre et art lyrique rendront notamment hommage à la passion du coeur et de l'âme, au fil d'une programmation intense qui offrira la part belle à Brahms cette année.

Une nouvelle fois, l'Association Essaouira Mogador peut être fière de présenter le programme sa 18ème éditiondu Printemps Musical des Alizés, au fil de 12 concerts offerts et de rendez-vous inédits entre les ruelles de la médina, la grande scène sous le chapiteau Place El Minzeh, les voûtes de Dar Souiri et les nouveaux espaces de la "Maison de la Mémoire" - Bayt Al Dakira.

 

 

Dirigée par la talentueuse pianiste Dina Bensaïd, l'édition 2018 du Printemps Musical des Alizés célèbrera Brahms avec sa somptueuse Symphonie n°1, son légendaire Quatuor pour cordes et son immortelle Sonate pour violoncelle et piano. 

Du 26 au 29 avril, la programmation du festival promet de mettre en lumière les compositeurs les mieux inspirés et les plus exaltants de l’époque romantique, de Schumann à Mendelsohn et de Schubert à Beethoven sans oublier Dvorak, Prokoviev ou Bernstein.

Pour la très attendue soirée d'ouverture, Deborah Nemtanu au violon et Dominique de Willencourt au violoncelle se joindront au pianiste Romain Descharmes pour un concert autour du trio Les Esprits de Beethoven. 

L’Art Lyrique aura également une place toute particulière dans cette édition avec la présence d'Oriane Moretti pour un spectacle concert autour de la vie de Clara Schumann avec le Choeur Philharmonique du Maroc, pour la première fois a capella à Essaouira dans son concert "A coeur ouvert".

Autres grands moments de cette édition 2018, l'Orchestre Philharmonique du Maroc, sous la baguette d'Olivier Holt qui nous fera valser avec Roméo et Juliette. La version Prokofiev viendra compléter celle de Leonard Bernstein et son West Side Story qui remet à la page cette tragédie des années 50 à New-York.

Cette année encore, les incontournables des Alizés ne sont à manquer sous aucun prétexte, la Matinée Jeunes Talents avec les enfants du programme socioculturel Mazaya, ou encore la balade musicale au coeur de la médina d'Essaouira.

Dina Bensaïd sera aussi au piano aux côtés d’Elisa Huteau dans un programme dédié au violoncelle, l’instrument le plus romantique dans tous les registres de la musique de chambre.

Enfin, le concert de clôture ne manquera pas de vous surprendre avec Thomas Leleu qui va nous faire découvrir le tuba comme vous ne l'avez jamais entendu. Habituellement instrument de fond d'orchestre, Thomas veut lui redonner ses lettres de noblesses en nous proposant, accompagné d’un quintette à cordes, un programme d’une grande virtuosité.

Comme à son habitude Essaouira, passionaria généreuse de l’âme et du coeur nous propose ainsi une grande fête de la musique avec tous ces compositeurs qui,à travers les âges, ont eu l’immense talent d’écrire et de transcrire la complexité et la profondeur de nos émotions, faisant ainsi naître des chefs d’oeuvre musicaux que l’on écoute encore et encore avec bonheur et reconnaissance.

Source : Communiqué de presse