Tourisme et voyage, À savoir, Culture

Le rituel des Regraga : histoire du Moussem de printemps à Essaouira

Par: Alice JOUNDI  

TRADITIONS Le moussem de la confrérie des Regraga débute chaque année avec l'équinoxe de printemps. Quarante jours durant, la communauté réalise un pèlerinage circulaire dans la région de Chiadma (située entre Safi et Essaouira le long de la côte Atlantique). Leur entrée dans la ville d'Essaouira, notamment, est une fête séculaire et mémorable.

C'est au printemps que démarre le grand tour des confréries Regraga. Ce daour (tour) de 40 jours a lieu dans la région arabophone de Chiadma au nord d'Essaouira et dans la ville même.
Une procession qui passe par 44 marabouts érigés en la mémoire des saints de la région, et réunit pèlerins et habitants qui se réclament de la confrérie en une grande fête : le moussem.

A l'ombre des tentes, dans la campagne d'Essaouira, les Regraga célèbrent le parcours de leurs ancêtres, pionniers musulmans de la région. Lors d'une grande célébration jalonnée de manifestations socio-culturelles, ces héritiers des premiers berbères qui allèrent à la rencontre du Prophète, et marquèrent par leur conversion les premiers temps de l'Islam dans la région d'Essaouira, les Regraga commémorent ainsi l'arabisation de la région.

A la frontière de nombreux cultes, ces pèlerins, porteurs de la baraka, transmettent sur leur passage une force à laquelle on attribue le pouvoir de réaliser des prodiges. Elle fait les semailles, garantit la bonne récolte, guérit les malades... Les villageois se réunissent à cette occasion, venus parfois des campagnes lointaines participer à la fête qui donne lieu également à un grand souk.

Les Regraga entrent dans Essaouira au mois d'avril par la porte de Doukkala. Sous les youyous, offrandes et victuailles, leur arrivée s'accompagne d'une grande ferveur populaire et fraternelle. Ici, comme ailleurs sur leur passage, ils chassent les démons et réunissent leurs membres dans la fête et la joie, célébrant aussi à cette occasion le renouveau du printemps.
C'est au village de Had Draa que s'achève leur grand tour chaque année, là où, disent-ils, "tombe la tente des Regraga".

En partance pour les routes de nos campagnes, si vous rencontrez la procession guidée par des chevaux et dromadaires, ou la grande tente sacrée installée près d'un marabout, sachez donc que les Regraga font leur moussem : un des temps forts socio-religieux de la région d'Essaouira.

Texte Alice Joundi
Photo M. Pénicaud (2003)