Lieu

Place Taraa : terrasses de café, patrimoine et artisanat

Par: Alice JOUNDI  

EN HAUT DE LA COLLINE... C’est un endroit que l’on aime, au bout du bout de plusieurs rues, un carrefour à taille humaine, coloré, haut perché et animé où l’on finit toujours par passer, et où l’on vous conseille de s’arrêter une prochaine fois. La place Taraa.

La Place Taraa est un lieu où l’on passe souvent par hasard, parfois même par erreur, en perdant le sens de notre orientation dans le petit dédale des anciennes rues de l'ancienne médina. C’est une escale, ou une zone de transit, qui garde encore son âme résolument locale, ses commerces, sa petite vie simple et authentique. Ce « mini Montmartre » version souirie culmine au bout d’un étroit passage dans le prolongement de la rue centrale de l’ancienne médina, Mohammed Ben Abdellah. Et de la place Taraa on peut prendre tant de chemins : celui de l’Océan et du Mellah vers le nord, celui des souks et des recoins confidentiels de la médina à l’Est, celui de la Casbah et de ses hauts lieux historiques et touristiques vers le sud.

S’y asseoir c’est aussi prendre le temps d’observer la vie d’une médina encore intacte. Le ballet des habitants se rendant à sa fontaine que surplombent quelques plantations posées là par les gens du quartier, l’activité des artisans, le va-et-vient des serveurs de cafés, les cyclistes de passage, la circulation alternée des chats allant d’une terrasse gourmande à un tapis douillet, et traquant les recoins ensoleillés de la place à toute heure du jour.

Il s’y trouve un condensé de vies et d’animations, et le charme brut et authentique des murs qui gardent encore les allures surannées et la beauté des temps passés.

A quelques pas de là, l’ombre d’Orson Welles plane encore, dans les vapeurs du Hammam Pabst, où furent tournées certaines des scènes mythique de son Othello à la fin des années 40…

Autrefois, sur la place Taraa, les enfants de tous les quartiers de la ville se retrouvaient pour frapper sur leur petits tambours en terre cuite lors des fêtes d'Achoura, tradition populaire célébrant les 10 premiers jours du calendrier musulman.

Une petite histoire, une petite place, un endroit qu’on aime, et puis voilà…


D’ailleurs Instagram ne s’y trompe pas, et les touristes ne manquent pas de la photographier…

Terrasses et restaurants...

Instragram @mir_grace
Instagram @daf.nezrx
Instagram @karenolbrich