À savoir

Quoi de neuf à l’hôpital provincial d’Essaouira ?

Par: Alice JOUNDI  

SANTE L'accueil des urgences, situé dans la nouvelle unité de l’hôpital provincial Sidi Mohammed Ben Abdellah d’Essaouira, a ouvert ses portes fin juin. Ce n’est que la première étape d’une ouverture progressive de services et d’espaces, à la fois totalement restructurés et dotés d’équipements neufs et de grande qualité. Made in Essaouira rencontré à ce sujet M. Le Délégué Provincial du Ministère de la Santé à Essaouira, Dr. Zakaria Aït Lahcen, et le Médecin en chef des Urgences, Dr. Charif Toufelaz. Par ici les infos...

La curiosité est grande, le besoin l’est plus encore : les nouvelles infrastructures à venir de l’hôpital provincial d’Essaouira font parler d’elles. Après une visite guidée des nouveaux locaux et un entretien avec les équipes, voici ce qu'il en est de l’avenir proche (et plein de promesses) de notre Centre Hospitalier Provincial (CHP).

Infos clés

L’ouverture des urgences fin juin 2019 sera suivi d’une ouverture progressive durant l’été de l’ensemble des services et équipements hébergés par la nouvelle unité du CHP. Rappelons qu’il s’agit de l’hôpital de référence de la province, et le seul à l’heure actuelle, jusqu’à l’ouverture d’un hôpital de proximité à Tamanar d’ici fin 2020. Un investissement de 45 millions de Dirhams a été fait pour les équipements médicaux, et de 110 millions de Dirhams pour l’infrastructure réalisée selon des normes très exigeantes, avec des fondations parasismiques.

Visite guidée…


À l’extérieur de la nouvelle unité une signalétique précise sept parcours aux codes couleurs identifiés, et décrit par le menu les services répartis entre le rez-de-chaussée et l'étage : "Admissions" en orange, "Urgences" en rouge, "Imagerie médicale" en vert, "Consultation externe" en jaune, "Bloc opératoire" en rose, "Soins intensifs" en bleu clair et "Hôpital de jour" en bleu foncé…

L’ensemble des activités ambulatoires ont donc été transférées dans la nouvelle unité - autrement dit, celles qui ne nécessitent pas d’hospitalisation avec nuitées et pour une durée de quelques heures seulement sur place", explique M. Le Délégué Provincial du Ministère de la Santé, Dr. Zakaria Aït Lahcen.


L’accueil des urgences, derrière de grandes bais vitrées, se fait désormais dans un hall à la fois spacieux et lumineux. Le service dispose d'une grande salle d’observation, d'une salle de déchocage et de plusieurs salles de consultation. Autant dire que les locaux n'ont plus rien à voir avec l’ancien bâtiment, dont la décrépitude faisait pâlir de honte le personnel de l’hôpital lui-même…

Désormais, en raison d'un gain d'espace, du renouvellement du matériel et des équipements, la qualité et la rapidité de la prise en charge sont considérablement améliorés. Les équipes voient leurs conditions de travail transformées : "on n’a plus d’excuses !" Constatent-ils.

Le rôle des Urgences et de gérer les cas graves. C’est un service sans rendez-vous, et la priorité sera toujours donnée par le personnel en fonction de la gravité des cas (…) On a besoin de la confiance des patients, et tout se passera bien", souhaite rappeler à cette occasion le médecin en chef des Urgences, Dr. Charif Toufelaz.

L’imagerie médicale, située dans une zone séparée, proposera les services de mammographie, un scanner, deux tables de radiographie et trois échographes.

Le centre de consultation spécialisée (ou centre de diagnostic spécialisé) dispose déjà du matériel dernier cri et passe de 4 à 11 salles de consultation, pour une plus grande rapidité de prise en charge. Il regroupe 38 médecins spécialistes en neurochirurgie, traumatologie, chirurgies pédiatrique et générale, ophtalmologie, gynécologie, cardiologie, ORL, rhumatologie, pédiatrie, neurologie, gastro-entérologie et pneumologie. Le service de réanimation est dans l’attente de l’affectation très prochaine de deux médecins réanimateurs (validée officiellement par note interne le 11 juillet dernier). Il n’y a pas de chirurgie cardiovasculaire, ni de médecine interne à Essaouira.

Nb. Rappelons que la consultation spécialisée à l’hôpital doit faire l’objet au préalable d’une consultation auprès d’un médecin généraliste ; celui-ci délivre une fiche de liaison indispensable à la prise de rendez-vous.